أهلا وسهلا بك إلى منتديات طموحنا.



Maladies transmissibles

Maladies transmissibles



Maladies transmissibles


النتائج 1 إلى 1 من 1
  1. #1
    ♥•- الإدارة -•♥
    تاريخ التسجيل
    Sep 2010
    المشاركات
    5,693
    الجنس
    أنثى
    وظيفتي
    sage femme
    هواياتي
    الشعرْ والخوآطــرْ ؛؛ وأشيآء اخرى
    شعاري
    دعْ الأيآم تفعلْ ما تشآء ×× وطب نفسآ بما حكمـ القضآءْ

    افتراضي Maladies transmissibles

     
    Maladies transmissibles Quels sont les agents des principales maladies transmissibles par le sang ?
    Les maladies transmissibles par transfusion peuvent être dues à


    • des virus (agent des hépatites B et C, et VIH, pour ne citer que les trois virus transfusionnels majeurs) ;
    • des parasites (comme le Plasmodium falciparum, vecteur du paludisme) ;
    • des bactéries.
    • enfin, la transmission inter-humaine, par voie sanguine, des agents transmissibles non conventionnels (ou prions) a été observée tout récemment.

    Comme l’indique le tableau ci-dessous, les agents infectieux de transmissibilité transfusionnelle sont, lorsque cela est possible, dépistés systématiquement dans les dons de sang par une batterie de tests biologiques, dont certains sont complémentaires les uns des autres. Si l’un des tests est trouvé positif lors de ce dépistage systématique, le donneur est contacté par l’établissement de transfusion dans lequel il a donné son sang, pour recevoir, en toute confidentialité, une information par le médecin.

    Actions préventives du risque infectieux pour le receveur Virus Bactéries Parasites Prions Entretien pré-don + + + + Désinfection de la peau et dérivation des premiers millilitres + Filtration des globules blancs + + + Qualification biologique des dons + + Inactivation des agents pathogènes + + +
    Comment prévenir la transmission de bactéries
    Dérivation des 35 premiers millilitres de sang prélevé
    On estime que chaque centimètre carré de peau comporte entre 100 et 1 000 000 de bactéries. Celles-ci composent la flore de la peau, où l’on distingue la flore résidente et la flore transitoire : La première est constituée de germes rarement dangereux, mais la seconde contient des germes provenant du tube digestif ou de la sphère ORL, qui peuvent provoquer de très graves infections chez le receveur.
    Pour permettre l’élimination de bactéries qui pourraient s’être introduites au moment du prélèvement, une petite poche a été conçue pour contenir les trente-cinq premiers ml de sang prélevés. C’est à partir de cette poche – qui ne rentrera pas dans le circuit de la transfusion proprement dite – que le préleveur va ensuite remplir les tubes d’analyses (groupe sanguin, tests virologiques, etc.) réalisées avant d’autoriser l’étiquetage de la poche et donc la transfusion à un receveur.
    Cette dérivation permet en effet aux premiers ml de sang écoulés de « purger » en quelque sorte la surface interne de la petite plaie créée par la piqûre. Si, malgré la désinfection des mains du préleveur et de la peau du pli du coude du donneur, quelques bactéries s’étaient fixées à l’aiguille et avaient pénétré dans la veine, la pression de refoulement du sang évacuerait ces bactéries dans la petite poche de dérivation, et le sang recueilli dans la poche principale et destiné, lui, à être transfusé, serait bien dépourvu de microbes.
    Elimination des globules blancs des produits sanguins labiles
    Les globules blancs sont des composants du sang d’un donneur qu’il n’est généralement pas souhaitable de réinjecter chez un receveur.
    Une partie de ces globules blancs, dits « polynucléaires », sert à détruire les microbes (en particulier les bactéries), mais les outils qui permettent aux globules blancs de dégrader ces microbes — il s’agit d’enzymes et d’agents inflammatoires — abîment les membranes des globules rouges pendant leur conservation. Ces substances provoquent également des réactions désagréables (frissons et fièvre) chez le receveur au moment de la transfusion.
    En outre, les globules blancs peuvent abriter des agents infectieux. Certains virus s’y réfugient pendant de longues années (comme le cytomégalovirus ou le virus HTLV). Les globules blancs peuvent également transporter le prion, agent de la maladie de Creutzfeldt-Jakob.
    Certes, c’est la fonction des globules blancs d’absorber, puis de digérer les bactéries : cette propriété, qu’on appelle la « phagocytose », est mise à profit pour augmenter la sécurité des transfusions. Lorsque le sang est prélevé, il est conservé plusieurs heures entre +18 et 24°C. Ce délai permet aux globules blancs contenus dans la poche de sang de phagocyter les éventuelles bactéries présentes (provenant par exemple de la peau). Lorsque l’on filtre les globules blancs, les bactéries qu’ils contiennent se trouveront dès lors « piégées » dans le filtre.
    D’autres globules blancs, qu’on appelle les lymphocytes et les monocytes, sont tout aussi indésirables chez le receveur. Ils commandent l’immunité, mais leur passage du donneur au receveur peut être néfaste pour ce dernier.
    Pour toutes ces raisons, les globules blancs contenus dans le don de sang sont éliminés de la poche de recueil par des filtres qui n’en laissent passer qu’un tout petit nombre, devenu inoffensif. Cette procédure porte le nom de « leucofiltration » ou « leucoréduction ». Elle est un mécanisme simple mais puissant de la sécurité transfusionnelle.
    Peut-on éliminer tout microbe contenu dans les produits sanguins ?
    Le sang prélevé chez un donneur en bonne santé peut avoir entraîné quelques bactéries qui circulaient dans son sang, ou étaient accrochées sur sa peau au pli du coude, ou étaient sur les doigts du préleveur, malgré les précautions draconiennes de désinfection. Par ailleurs, certains agents infectieux, dont la transmission transfusionnelle serait redoutable chez un receveur, peuvent ne pas être détectés chez le donneur en raison de la « fenêtre sérologique ». Enfin, d’autres agents infectieux, parfois inconnus, peuvent émerger çà et là sur la planète, contrepartie de l’actuelle mondialisation que connaît notre époque.
    Cela a amené les spécialistes de la Transfusion à envisager le recours à des « désinfectants » applicables sur le sang lui-même ou sur ses composants, sans altérer leur qualité thérapeutique et sans induire d’effet secondaire.
    L’idée n’est pas neuve, et les premières applications ont repris l’usage antiseptique des colorants, comme le bleu de méthylène, qu’on appliquait jadis sur les amygdales des angines. Ce procédé du bleu de méthylène empêche la multiplication des parasites et des virus dans le produit sanguin (en l’occurrence le plasma thérapeutique) prêt à être transfusé. Un autre traitement, utilisable seulement pour le plasma thérapeutique, consiste à dénaturer la structure des microbes en les solubilisant avec des solvants, tandis que des détergents dégradent les autres parties des microbes : un tel plasma est distribué en France sous le nom de plasma « viro-atténué par solvants-détergents ».
    D’autres procédés ont été mis au point depuis, basés sur des produits bloquant la synthèse de matériel génétique — et donc la multiplication des microbes — en s’intercalant entre les brins d’ADN qui ne peuvent plus, de ce fait, reconstituer l’échelle en double hélice bien connue. L’un de ces procédés utilise un « psoralène » de la famille des colorants des fruits et légumes oranges et rouges ; un autre utilise la vitamine B2. Le blocage des acides nucléiques devient irréversible quand on fige la réaction par une lumière ultra-violette pour le psoralène, et la lumière naturelle pour la vitamine B2 (photo-inactivation).
    On ne dispose pas encore de procédé validé pour inactiver les agents pathogènes infectieux dans les globules rouges, mais il s’agit là d’un important enjeu de sécurité transfusionnelle, très attendu de toute la communauté médicale.

    Maladies transmissibles


  2. # ADS
    Circuit advertisement
    تاريخ التسجيل
    Always
    المشاركات
    Many
     

 

 

الكلمات الدلالية لهذا الموضوع

المفضلات

المفضلات

ضوابط المشاركة

  • لا تستطيع إضافة مواضيع جديدة
  • لا تستطيع الرد على المواضيع
  • لا تستطيع إرفاق ملفات
  • لا تستطيع تعديل مشاركاتك
  •