Le frottis cervical : un examen important chez la femme


Définition
Le frottis cervical est un examen simple qui consiste à prélever des cellules du col de l’utérus servant avant tout à dépister très précocement des lésions précancéreuses ou malignes du col utérin voire de l’endomètre.
C’est le seul moyen de dépistage du cancer du col (et donc notamment du HPV = Human papilloma Virus) et des dysplasies (CIN 1, CIN 2, CIN 3).


Indications
Le frottis cervical est indiqué chez toutes les femmes âgées de 20 à 65 ans sauf, évidemment, chez celles dont le col de l'utérus a été retiré lors d'une hystérectomie.
L'examen doit être régulier, selon une fréquence déterminée par le médecin en fonction des antécédents médicaux personnels. Le rythme est généralement d'un frottis tous les 2-3 ans. Des recommandations plus précises sont cependant préconisées :
- Toutes les femmes de 18 ans et plus qui ont eu des rapports sexuels doivent subir un dépistage.
- On commence par deux frottis à un an d’intervalle, si les résultats de ces frottis sont satisfaisants, un nouveau dépistage tous les 2-3 ans est conseillé jusqu’à l’âge de 69 ans.
- Pour les femmes de 67 ans ou plus qui n’ont jamais subi de dépistage, on préconise deux frottis séparés par un intervalle de six mois.



Conditions de réalisation
Le meilleur moment pour pratiquer le prélèvement est en période péri ovulatoire ou la 2ème phase du cycle pour évaluer l’action des œstrogènes.
Il ne faut pas réaliser un frottis lors de la période menstruelle en raison de la présence de sang qui empêche de faire un diagnostic correct.
Le frottis est indolore. Il s'effectue lors d'une consultation chez le généraliste, le gynécologue ou la sage-femme.
Après avoir posé un spéculum pour écarter les parois du vagin, le médecin ou la sage-femme recueille des cellules du col et de l'intérieur du col.


Le frottis cervical : un examen important chez la femme 25.gif

Le frottis cervical doit être réalisé au niveau de la zone de jonction entre l’épithélium pavimenteux du col (rose pâle et lisse) et l’épithélium glandulaire (rouge vif, papillaire).

En effet c’est sur cette zone que les cancers du col ou les dysplasies (lésions précancéreuses) se développent.

Le frottis cervical : un examen important chez la femme 1448.jpg

Si la zone de jonction est visible (à l’aide d’un spéculum), le frottis peut être prélevé avec la spatule d’Ayre à l’aide de rotations sur la zone périorificielle.


Le frottis cervical : un examen important chez la femme 1449.jpg

Si elle n’est pas visible au spéculum, le frottis sera effectué à l’aide d’un Scrinet ou d’un écouvillon (cela est alors appelé un frottis endocervical).


Le frottis cervical : un examen important chez la femme 1450.jpg
Le prélèvement est ensuite envoyé à un laboratoire où il sera étalé sur une lame.
Après fixation, les lames sont examinées au microscope par un anatomo-pathologiste et les résultats sont ensuite communiqués au prescripteur et à la patiente.


Interprétation du résultat d’un frottis cervical et cervico-vaginal
Les faux négatifs varient de 9 à 45% et sont causés par de mauvais prélèvement : en présence de sang (hémorragie), d’infection, lors d’une mauvaise fixation…
En présence de frottis anormal (cellules dysplasiques ou néoplasiques), il faut un nouveau frotti et effectuer une biopsie orientée ou colposcopie via l'application de colorants spécifiques sur les zones suspectes.
En cas de biopsie "positive", selon le grade des dysplasies, cela peut aller d'une simple surveillance en faisant un nouveau frottis 6 mois plus tard à une ablation chirurgicale des zones atteintes si celles ci sont aggravées (se fait généralement en hôpital de jour)

Tableau d'interprétation

Le frottis cervical : un examen important chez la femme 1451.jpg

Le frottis cervical : un examen important chez la femme