VARICE :

Définition :
Dilatations des veines superficielles des membres inférieurs, liée à une incontinence valvulaire congénitale ou acquise. Concerne 15% de la population. facteurs héréditaires familial, parfois transmission dominante liée à l’X , fréquent au cours de l age moyen de la vie, autour de la ménopause chez la femme ,Sexe : 5 Homme pour 1 femme



Étiologie :




sur le plan anatomie pathologique on peut observer une fibrose de la média des veines avec atrophie des veines

  • Incompétence valvulaire sur une des veines saphènes ou les veines perforantes; ces valves assurent normalement un système anti-reflux protégeant le réseau veineux superficiel
  • Thrombophlébites profondes
  • Augmentation de la pression veineuse, quelle qu’en soit la cause, et notamment compression pelvienne (fibrome utérin…)
  • Fistule artérioveineuse
  • Malformations veineuses: syndrome de Klippel-Trenaunay ou de Parkes-Weber
  • Parfois, aucun facteur favorisant n’est retrouvé.


Facteurs de risque :

  • Grossesse : la contention élastique apporte une nette amélioration.
  • Sujet âgé: âge de prédilection
  • Orthostatisme prolongé, notamment d’origine professionnelle
  • Sédentarité
  • Obésité
  • Chaleur, chauffage par le sol


Signes cliniques :




parfois asymptomatique

  • Crampes musculaires
  • Dilatation inesthétique des veines superficielles avec trajet sinueux hypertrophié des veines superficielles, le plus souvent aux membres inférieurs
  • Œdème et douleur des membres concernés, majorés par l’orthostatisme
  • Hypotension orthostatique
  • Peut aller jusqu’à l’ulcère en cas de troubles trophiques (marqués notamment par une dermite ocre ou une atrophie et une dépilation cutanées)


Examen clinique :

  • Manœuvre de Trendelenburg (pose d’un garrot au-dessus des paquets variqueux la jambe surélevée, et remplissage des varices lors du passage en position déclive)
  • Méthode de Pratt (repère le niveau des perforantes incontinentes): varices vidées par surélévation, garrot placé à la racine de la cuisse; on enroule une bande élastique modérément serrée des orteils au garrot; en orthostatisme, on déroule lentement la bande de haut en bas et on repère un à un les points de reflux des perforantes.


Diagnostic différentiel :




Arthrite ,Compression d’une racine nerveuse

Examens complementaires :




Echographie-doppler et phlébographie surtout utiles en pré-opératoire




Traitement :

  • Mesures conservatoires :
    • Repos prolongé jambes surélevées
    • Port d’une contention élastique, à poser avant le lever le matin
    • Éviter le port de vêtements trop serrés, les stations debout prolongées, les bains chauds prolongés, la chaleur.
    • Bonne hygiène de peau, sans excès

  • Mesures alternative chirurgicale : en cas de douleurs, phlébites superficielles, atteinte cutanée
    • Ligature et stripping (arrachage) des veines saphènes , préserver les saphènes chez les coronariens (servent de greffons pour les pontages).
    • Injection de produits sclérosants : le tétradécyl sulfate de sodium à 1%. Précautions d’emploi: pas de contraception orale dans les 6 semaines précédant la sclérose en raison du risque thrombotique , poser dans la journée une contention veineuse par bande élastique pendant 3 jours après la sclérose
    • Voire exérèse large avec greffes de peau en cas de fibrose extensive
    • En cas de Télangiectasies idiopathiques: on les sclérose avec de fines injections de tétradécyl sulfate de sodium à 1% .
    • Crénothérapie .

  • Mesures hygiéno-diététiques : Perte de poids en cas d’obésité , Éviter les positions debout prolongées. , Marcher beaucoup après sclérothérapie pour accélérer la reprise d’une circulation veineuse correcte , Contention élastique dès le lever.
  • Veinotoniques.


Complications :

  • Hémorragies sous-cutanées, pétéchies, rarement extériorisée (traumatisme)
  • Thrombose variqueuse
  • Œdème chronique
  • Surinfection
  • Ulcère variqueux
  • Pigmentation cutanée ocre,Dermite ocre, atrophie cutanée
  • Eczéma de contact
  • Ulcère variqueux
  • Ulcère de la jambe


Varice