Le conditionnel permet de présenter des faits dont on n'est pas sûr.

Le conditionnel présent

On l'emploie pour exprimer :
une action qui dépend d'une condition :
S'il arrivaient bientôt, nous les emmènerions avec nous.
condition réalisable potentiel
Si nous étions en août, nous verrions des étoiles filantes.
condition non réalisée irréel du présent

une action possible :
Pour sa fête, nous pourrions lui faire une surprise.

un souhait :
Je ferais volontiers un voyage en Chine.

une demande polie, atténuée :
Auriez-vous l'amabilité de refermer la porte ?
Le conditionnel passé

On l'emploie pour exprimer :
une action qui n'a pas eu lieu dans le passé, parce que sa condition ne s'est pas réalisée :
Si sa famille ne s'y était pas opposée, il serait devenu comédien.
condition non réalisée dans le passé irréel du passé

un regret :
J'aurais fait volontiers ce voyage.

un fait supposé non vérifié :




Un accord aurait été conclu entre les deux parties.

Remarque : Il existe un conditionnel passé deuxième forme, qui n'est plus employé. On le trouve surtout dans le langue classique.
"L'âne, s'il eût osé, se fût mis en colère."
Emploi particulier

On emploie les formes du conditionnel dans les récits au passé pour exprimer les actions futures. Cet emploi rattache les formes en -rais au mode indicatif.
Il existe un futur simple et un futur antérieur dans le passé :
Il disait qu'il viendrait quand il aurait fini.


le conditionnel présent et le conditionnel passé