--------------> Stérilité Du Couple <-----------------


----------------->La stérilité Féminine <--------------------

Après de nombreux mois d'essai sans succès, les couples qui n'arrivent pas à concevoir commencent à désespérer, et pensent inévitablement à un problème de stérilité. Mais aujourd'hui, grâce aux progrès de la médecine, l'infertilité n'est plus une fatalité.

1- Quelles sont les causes de la stérilité chez la femme? :

Tout d'abord, il peut s'agir d'une absence ou d'un trouble de l'ovulation, dû à un mauvais fonctionnement des ovaires. La stérilité peut aussi être causée par une altération, ou par une obstruction des trompes de Fallope, suite à une intervention chirurgicale ou à une infection.

Ensuite, un problème au niveau de la glaire cervicale peut aussi empêcher la fécondation en devenant imperméable aux spermatozoïdes, et en bloquant donc leur passage.

Enfin, une anomalie utérine, telles une malformation ou une anomalie au niveau de la muqueuse rendant impossible la nidation, ou encore les séquelles d'une infection, peuvent aussi être responsables de la stérilité.

2- Quels sont les examens? :

Généralement, le médecin demande en premier lieu au couple d'établir une courbe de température sur plusieurs cycles, afin de vérifier s'il y a ovulation.La femme est ensuite examinée par un gynécologue qui pratiquera toute une série d'examens, avec entre autres un toucher vaginal et un frottis. La glaire cervicale est aussi observée pour vérifier sa qualité. Enfin, des échographies afin d'observer le bon état des organes reproducteurs sont aussi réalisées.

3- Quelles sont les solutions? :

S'il s'agit d'un trouble de l'ovulation, le médecin peut avoir recours à une stimulation par un traitement hormonal, qui "réveillera" les ovaires. Bien que peu courant en France, le recours au don d'ovocyte constitue aussi une solution.

Si ce sont les trompes qui posent problème, une intervention chirurgicale peut être réalisée pour les déboucher ou les reconstituer, afin de permettre à l'ovule de passer. Si cela est impossible ou inefficace, alors la seule solution reste la fécondation in-vitro, c'est à dire la fécondation en laboratoire de l'ovule par les spermatozoïdes de son compagnon, avant de replacer l'embryon ainsi obtenu dans l'utérus de la femme.

Si la stérilité est liée à une anomalie de la glaire cervicale, alors l'insémination artificielle, c'est à dire l'insémination des spermatozoïdes directement dans l'utérus,ou la fécondation in-vitro peuvent être réalisées.

Enfin, si c'est l'utérus qui est à l'origine de l'infertilité, la chirurgie afin de remédier aux malformations, et la fécondation in-vitro sont des solutions.

4- Bilan de la stérilité féminine :

L'interrogatoire est complet. Une courbe de température est établie sur 3 ou 4 cycles. L'examen clinique comprend entre autres éléments la mesure du poids, un toucher vaginal, un examen au spéculum, un frottis vaginal. Les dosages hormonaux (progestérone et prolactine plasmatiques) sont effectués durant la deuxième partie du cycle (en phase lutéale). L'échographie pelvienne et l'évolution de la glaire cervicale sont une aide importante. Le test postcoïtal ou test de Hühner est indispensable. Il est pratiqué dans les 24 heures qui précèdent ou qui suivent la date supposée de l'ovulation. Le rapport sexuel doit être pratiqué 8 heures avant la consultation. Le médecin recueille la glaire par aspiration ou expression du col et l'examine sous microscope à contraste de phase. Il note la qualité de la glaire, sa propreté, le nombre de spermatozoïdes et leur mobilité. Le test est normal s'il y a plus de 5 spermatozoïdes mobiles par champ sur le prélèvement endocervical.

Un test normal implique :

Une technique satisfaisante dans les rapports sexuels ;
Une glaire normale pour le transport et la préservation du sperme ;
Une fonction oestrogénique satisfaisante ;
Une fertilité mâle normale.
La perméabilité des trompes peut être contrôlée par trois moyens :

La radiographie : c'est l'hystérosalpingographie ;
Une hystéroscopie ;
L'injection de bleu de méthylène dans les trompes au cours d'une coelioscopie, examen chirurgical nécessitant une anesthésie générale.
En fonction des résultats des examens ci-dessus, d'autres tests sont demandés :

Une exploration hormonale complète ;
Une enquête bactériologique ;
Des tests de compatibilité glaire-sperme in vitro ;
Une coelioscopie ;
Une fibroscopie tubaire etc...
En fonction de la cause identifiée, le médecin proposera la technique de procréation médicalement assistée la plus adaptée.

---------------------< Stérilité Masculine <-------------------

Contrairement aux idées reçues qui affirment que dans un couple seules les femmes sont en général responsables des problèmes pour concevoir un enfant, les hommes peuvent également avoir leur part de responsabilité.
La stérilité masculine est en cause dans 10 à 30 % des situations.
Les 2 partenaires sont impliqués dans plus de 30 % des cas.
Les causes masculines de stérilité ne s'accompagnent pas de trouble sexuel et la fertilité n'a aucun rapport avec la virilité.

1- Les anomalies des spermatozoïdes

Une stérilité masculine peut être provoquée par une production de spermatozoïdes de mauvaise qualité, une insuffisance de production de spermatozoïdes ou une anomalie du transport de ces spermatozoïdes
L'Oligospermie : elle correspond à une quantité insuffisante de spermatozoïdes dans le sperme. Normalement il y a au moins 20 millions de spermatozoïdes par ml de sperme. Un nombre inférieur à 10 millions/ml peut être responsable d'une infertilité
L'Azoospermie : le liquide spermatique ne contient aucun spermatozoïde
L'Asthénospermie : elle correspond à un défaut de mobilité des spermatozoïdes qui éprouvent des difficultés à se déplacer. Il y a normalement au moins 40 % de spermatozoïdes mobiles dans le sperme. En dessous de ce seuil, on parle d'asthénospermie
La nécrospermie : elle est caractérisée par un pourcentage élevé de spermatozoïdes morts (> 50 %). Elle est souvent due à des infections
La tératospermie : elle correspond à une quantité trop importante de spermatozoïdes mal formés et témoigne de la présence d'un taux anormalement élevé de spermatozoïdes anormaux de l'ordre de mois de 50 %
Souvent les anomalies sont associées on peut alors parler d'oligoasthénospermie ou d'oligoasteno-tératospermie

2- Les autres causes de la stérilité masculine

Elles peuvent être mécaniques, infectieuses, génétiques. Une origine hormonale est rarement en cause.
L'âge du père: Un futur père âgé de plus de 35 ans présente un risque d'échec plus important( Groupe de recherche en fertilité humaine, Université de Toulouse, publication Janvier 2012 dans la revue Human Reproduction)
Les traumatismes du ou des testicules
Les séquelles d'infections virales (notamment par le virus des oreillons)
Les infections sexuellement transmissibles
La consommation d'alcool et de tabac
Les irradiations
Le varicocèle (varices se développant au niveau des testicules)
La cryptorchidie (absence de descente des testicules dans le scrotum au cours du développement embryonnaire)
La chimiothérapie
L'éjaculation rétrograde : le sperme n'est pas éjaculé vers l'extérieur mais vers la vessie
L'exposition à de trop fortes quantités de chaleur
La présence d'anticorps anti-spermatozoïdes : les hommes peuvent parfois s'immuniser contre leurs propres spermatozoïdes : dans ce cas la, la mobilité et la capacité fécondante des spermatozoïdes est diminuée
Certaines maladies du foie et du rein
Des expositions répétées à des composées chimiques
Obturation des canaux (épididymes, canaux déférents ou éjaculateurs) devant permettre la sortie des spermatozoïdes malgré une qualité normale de spermatozoïdes produits par les testicules
Une anomalie génétique: Le syndrome de Klinfelter, anomalie chromosomique, qui associe une atrophie des testicules, une azoospermie( absence de spermatozoides dans l'éjaculat) et une gynécomastie.

Dans 10 à 15 % voire même 25 % des situations, aucune cause n'est retrouvée ni chez l'homme ni chez la femme


Stérilité Du Couple