PROJET II :LE DEBAT D’IDEES.
Débattre= discuter, parler. Idées = avis, opinions, points de vue, jugements(mélioratifou péjoratif)

* Dans ce projet, on trouve des textes sur des sujets qui poussent les gens à en parler, à donner leurs points de vue, par exemple, la guerre, les armes nucléaires, l’automobile, les médias... * On trouve un groupe qui défend une idée (les partisans ou défenseurs) en parlant sur les avantages ou les bienfaits, l’autre groupe réfute cette idée (les opposants ou détracteurs) en parlant sur les inconvénients ou les méfaits. Et pour convaincre, ils doivent donner des arguments et des exemples. On peut trouver des textes qui contiennent les deux points de vue opposés.
* Il y a deux types de plans pour les textes argumentatifs : · Le plan par accumulation : une introduction du problème ; un développement qui contient le point de vue choisi (pour ou contre) + les arguments classés du moins important au plus important avec des articulateurs (d’abord, ensuite, enfin) + des exemples convaincants et réels ; une conclusion. · Le plan par opposition (dialectique) : une introduction du problème ; un développement qui contient le point de vue (pour) + les arguments et les exemples + une conclusion partielle1 ; phrase de transition (mais, cependant, pourtant) ; le point de vue (contre) + les arguments + les exemples + une conclusion partielle2; enfin la conclusion générale.
* La cause :
- à, de, pour, à cause de, faute de, grâce à+ G.N
* Il a été puni pourbavardage.
- à, de, pour, faute de…...+ verbe à l'infinitif.
* Faute d'avoir compris, il a ratéses exercices - Parce que(cause ignorée…explication) - Puisque, comme, du moment que … (cause supposée connue ou évidente) - Sous prétexte que, d'autant plus que + verbe à l’indicatif (ou conditionnel) * Il a profité de cette baignade, d'autant que la mer était calme
- Soit que … + le subjonctif.
* Je ne partirai pas. Non que je n’en n'aie pas envie, mais parce que j’ai beaucoup de travail
*La conséquence :
- à, pour, au point de, de manière à + verbe à l’infinitif
* Il travaille d'arrache-pied pouravoir son diplôme.
* Il a peur au point de ne jamais sortir seul après 18 heures - de sort que/ - de façon que
- si bien que + verbe à l'indicatif
* Il a ratésont train si bien qu'il est arrivé en retard
- pour que + un verbe au subjonctif (ayant un sujet différent de celui du verbe de la principale)
* Ilest arrivé à l'heure pour qu'on ne lui fasse aucune remarque.
Il a tanttravailléqu'il réussisse
*Elleparle trop vite pour qu'onpuisse la comprendre. (On ne la comprend pas.)
*Cet examen est assez facile pour queje le réussisse. (Je le réussirai)
L'expression de l'opposition et de la concession
1/ Pour exprimer une idée opposée à la précédente, on emploie:
Mais, cependant, néanmoins, toutefois, pourtant,au contraire, par contre, inversement. Alors que, tandis que En revanche.
2/ pour relier deux idées opposées
A/ Dans la phrase simple :
Malgré, en dépit de + un nom
Exp. Malgré sa passion pour la musique, ce grand violoniste a décidé de mettre fin à sa carrière.
Au lieu de, avoir beau + verbe à l'infinitif
Exp : L'avocat a beau parlé, il ne réussit pas à convaincre le juge.
B / Dans la phrase complexe :
Tandis que, alors que + verbe à l'indicatif



Exp. Je préfère les films de science-fiction, alors que mon frère aime les films d'action
Bien que, quoique + verbe au subj.
Exp. Bien qu'il soit très long, ce roman de Balzac demeure captivant
Si (+adj.) que, quelque (+ adj.) que + verbe au subjonctif
Exp : Si éloignéesqu’ellessoient de la terre, les galaxies sont observables grâce aux télescopes géants
Remarque
L’opposition (restriction) : c’est opposer deux fait différents /
- Mon ami Ahmed est sympathiquealors queHamid est antipathique
La concession : c’est opposer le fait lui-même en obtenant la conséquence (résultat) inattendue.
- Bien qu’in soit gentil personne ne l’aime

Projet 2: Le debat dMidees